Aujourd’hui ceux que l’on porte

Aujourd’hui ceux que l’on porte, dans le ventre ou sur les épaules, à bout de bras parfois, à s’en couper le souffle. Nos enfants nés du ventre, ceux intérieurs qui n’ont pas guéris & les autres qui, déjà grandis, gravitent autour de nous avec leurs fardeaux propres que l’on essaie parfois, par amour, de soulager. Ceux que l’on porte sur nos chemins personnels, ceux que l’on pose, le temps venu, pour repartir chacun allégé sous un soleil guilleret.

mardi 4 avril 2017 , par Marie

Un petit mot ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.